Qu’est-ce que le Yi King ?

Le Yi King présente un modèle d’organisation de la vie basé sur l’observation de la Nature. Dans notre société où il faut s’adapter sans cesse à une réalité qui change tout le temps, et de plus en plus vite, ce modèle plein du simple bon sens élémentaire est un moyen de prendre du recul face à un problème, un peu comme quand on demande son avis à quelqu’un qui a beaucoup vécu.

Une représentation imagée du monde

Du point de vue de l’énergétique chinoise, tout ce qui existe dans le monde est composé de 5 éléments (ou énergies de base), présents dans chaque organisme dans des proportions et des qualités différentes.

Le Yi King décrit l’organisation du monde et de tout ce qui est vivant, en observant la manière dont le Yin Yang (la pulsation universelle, le mouvement permanent) et l’énergie se manifestent dans la nature à travers :

  • 5 éléments (bois, feu, terre, métal, eau) ;
  • 8 trigrammes (figures composées de 3 traits de nature  Yin, traits discontinus, ou Yang, traits continus), correspondant à des phénomènes naturels (feu, terre, lac, ciel, eau, montagne, tonnerre, vent) ;
  • 64 hexagrammes (figures composées de 6  traits Yin ou Yang) et leurs transformations (chaque trait Yin peut devenir Yang et inversement) ; chaque hexagramme est désigné par un numéro et un nom évoquant une action (ex. : Hexagramme 21, Mordre au travers), un mouvement (ex. : Hexagramme 53, Progresser graduellement), un événement (ex. : Hexagramme 31, La Demande en mariage), un sentiment (ex. : Hexagramme 58, Le Joyeux), un élément naturel (ex. : Hexagramme 29, Le Ravin), rarement un objet manufacturé (ex. : Hexagramme 50, Le Chaudron).

De ce modèle énergétique découlent de nombreuses pratiques traditionnelles chinoises telles que : taï chi, qi gong, acupuncture, diététique chinoise, médecine chinoise, feng shui, etc.

Par analogie avec les situations décrites par les hexagrammes, qui ont valeur d’archétypes, toute situation, tout organisme peut être analysé dans ses composantes énergétiques, selon une vision systémique (c’est-à-dire, en prenant en compte les interactions avec l’environnement, au sens large).

Un art du changement

Les soixante quatre hexagrammes du Yi King, une fois en cercle, une fois en carréLes possibilités de transformation des situations sont infinies… mais pas trop ! Le Yi King est en quelque sorte un catalogue des différentes possibilités d’organisation de l’énergie qu’il est possible de rencontrer dans la nature ou dans la société des hommes.

Il est fondé sur une observation attentive de la vie, l’analyse de l’histoire et le constat que seul le changement est permanent. Les mêmes configurations reviennent de manière cyclique.

«  Si l’on comprend la manière dont l’arbre se concentre dans la graine, on comprend le déploiement futur de la graine en arbre. » (extrait des commentaires du Yi King dans la traduction de R. WILHELM et E. PERROT)

Un outil pour s’observer et apprendre à se connaître

Le Yi King nous fait miroir pour nous aider à prendre conscience de ce que nous sommes, de ce qui se trame. Son utilisation en tant que support de « divination » nous invite à prendre nos responsabilités, en élargissant notre point de vue et en nous renvoyant à notre capacité de discernement et d’action.

La vie est mouvement, adaptation, changement. Le Yi King nous montre « comment ça marche », nous apprenant à faire meilleur usage de notre assemblage énergétique spécifique (la « machine humaine » qui est notre véhicule en ce monde).

Chacun peut s’approprier cet outil sans être un spécialiste de la culture chinoise ou des arts énergétiques. Il suffit d’un esprit ouvert et d’un désir réel d’aller de la surface vers la profondeur.

Ce que nous croyons alors être notre psychisme ne l’est pas, mais est notre capacité à nous relier à une grande source universelle qui nous unit tous (…) La clef du bonheur, de la sérénité et de la vie même est de prendre conscience de notre appartenance à un univers infini. » (Massimo Teodorani)

Un livre de sagesse millénaire, des signes intemporels

Le Yi King se présente sous la forme d’un livre, abondamment traduit et commenté. On dit que « traduire, c’est trahir ». Outre le fait que les textes originaux sont en chinois, la manière de penser qui les a engendrés est elle-même très différente de la nôtre. A moins d’être soi-même sinologue et spécialiste de la culture traditionnelle chinoise, il est difficile d’avoir une expérience directe du Yi King par le texte.

Gageons que celle-ci est possible en revanche si l’on procède plutôt à une lecture énergétique des traits : Yin Yang est un principe universel qui peut être senti autant que pensé. Nous pouvons, comme les sages des origines, contempler la nature et apprendre à entendre ses messages, à travers les situations archétypales décrites par les hexagrammes.

Il est intéressant de procéder ainsi à des aller-retours réguliers entre l’intuition et la réflexion, entre l’observation personnelle et la lecture des textes et de leurs commentaires – attitude Yin Yang…

La « divination » par le Yi King ou l’art de deviner le divin, le subtil

Consulter le Yi King, avec ou sans « tirage », c’est se poser pour considérer avec un certain recul les ramifications potentielles d’une situation et méditer sur ses développements possibles. Il ne s’agit pas de prédire l’avenir, mais d’apprendre à lire et à réfléchir ou penser autrement sur les instances en présence, ici et maintenant.

Cela, peu à peu, favorise le développement de l’intuition et amène à une plus grande connaissance de soi, de la nature humaine, des interactions au cœur du vivant, des flux de transformation qui traversent le monde.

Ce qui nous perturbe, nous, Occidentaux, et nous fait nous sentir coupables d’irrationalité, réside en grande partie dans le rôle joué par le hasard dans la majorité des modes de consultation du Yi King. Albert Einstein a dit que « Le hasard, c’est Dieu qui voyage incognito ». Le Yi King, dont la modélisation répond aussi à une rigueur mathématique, s’inscrit pleinement dans les débats sur les rapports entre science et conscience.

« La synchronicité survient comme une coïncidence d’événements dans l’espace et le temps, comme quelque chose qui va bien au-delà du pur hasard ; il s’agit d’une interdépendance particulière entre des événements objectifs, ou entre des événements objectifs synchrones et l’état subjectif de l’observateur. » (Carl Gustav Jung)

Différents usages et niveaux de lecture

Aide à la prise de décision, conseil personnel ou préconisation professionnelle, étude de l’hexagramme de naissance, lecture énergétique des hexagrammes, des trigrammes, des traits mutables, travail sur soi, quête philosophique, état des lieux relationnel… Le Yi King apporte à chacun des éléments de réflexion en réponse à la question qu’il se pose, dans un langage qu’il est capable de comprendre – pour peu que l’on s’en donne la peine : comme un maître, le Yi King fait deux pas vers nous quand nous en faisons un vers lui.

Le plus important avant toute consultation, c’est d’être au clair sur notre propre positionnement, sur notre engagement effectif dans une situation qui nous concerne. Le Yi King ne nous dit pas ce qu’il faut faire, ni ce qui va se passer (quoique…). Il nous aide simplement à y voir plus clair, en proposant une vision étendue et imagée d’une situation et de ce qu’elle pourrait être, considérée selon d’autres points de vue.

Mouvement, changement, impermanence, transformation, mutation…

Tout se transforme.

Share Button