« La Perle » de Gibran – De la souffrance de la Vie en soi

« Une huître dit à sa voisine « j’ai une très grande douleur en moi. C’est lourd et rond et je suis désespérée.

Et l’autre huître répondit avec une satisfaction hautaine : « Loué soit les cieux et la mer, je n’ai aucune douleur en moi, je vais bien et suis en bonne santé à la fois dedans et dehors. »

A ce moment là un crabe passa et entendit les deux huîtres et il dit à celle qui allait bien : « oui, tu vas bien et tu es en bonne santé à la fois dedans et dehors ; mais la douleur que porte ta voisine est une perle d’une incroyable beauté. » »

Khalil Gibran

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + 14 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.