Pourquoi faire appel au hasard pour consulter le Yi King ?

Ciel et nuagesEt d’abord, qu’est-ce que le hasard ?

Vous êtes allongé dans un champ et vous regardez le ciel. Des nuages floconneux se font et se défont. Certains apparaissent et d’autres disparaissent, se fondant dans une masse nuageuse plus grande ou se dissolvant dans l’infini bleu du ciel.

Faire appel au hasard lorsqu’on consulte le Yi King, c’est un moyen de se rendre perméable aux informations du Ciel, de la Terre et de tout ce qui est vivant, un peu à la manière dont, dans la cérémonie du thé, on rend le thé amoureux de l’eau pour qu’il libère le meilleur de son arôme. Cela déjoue la fausse vigilance de notre mental qui surveille les choses, les empêchant de se transformer, puisque selon une loi quantique, l’observateur fait cesser l’expérience. Cela permet d’activer une branche pour la plus grande part inconsciente de notre créativité, en nous rendant capables d’admettre que nous pouvons faire se dissoudre les nuages. En ce sens, le Yi King nous aide à accéder à une plus large part de nos potentiels.

Ainsi, abandonnés à la bienveillance de la Nature, nous pouvons être nuage et, comme lui, nous dissoudre ici pour réapparaître ailleurs, autrement, sous d’autres yeux, d’autres cieux, un et multiple, riche de tous les possibles inexplorés. Cela nous permet d’accéder au non connu, car comment faire du neuf en mettant en action un mental qui ne sait guère que réagencer l’ancien, puisque l’inconnu est par essence impossible à imaginer ?

Le hasard aide à se libérer du connu.Vivre en étant relié à « sa vraie nature », c’est peut-être apprendre à disparaître ici, comme un nuage, pour réapparaître ailleurs, en n’étant plus ni tout à fait le même ni tout à fait un autre, à la fois un et multiple – fondamentalement ouvert.

« Le hasard, c’est Dieu qui voyage incognito », disait Einstein.

Share Button

3 commentaires sur “Pourquoi faire appel au hasard pour consulter le Yi King ?”

  1. Le Yi king calcul les cycles à partir du centre de l’univers et de l’origine du temps. L’astrologie se base sur des cycles calculés par l’homme, mais personne ne connaît l’an zéro. Il est donc certain que dans tout calcul astrologique il y ait une part d’imprévisible, car chaque instant est différent même si les cycles se succèdent. Il n’y a pas de hasard dans la nature. Cette conception du mental est une illusion. Il n’y a pas de magie non plus, c’est parfaitement naturel. La seule magie véritable est la vie elle-même. On croit que les choses arrivent par hasard mais c’est faux. Un heureux hasard ou un curieux hasard sont toujours plaisants mais cela reste une pure illusion. On dit qu’on fait appel au hasard pour consulter l’oracle, mais en fait on fait appel à l’univers, Dieu, les esprits ou cette partie invisible de nous-même qui conçoit l’unité globale du cosmos. En comprenant cela on perçoit que l’univers est un organisme où tout est interconnecté et que le mental est une super-machine où tout est fragmenté et totalement dépourvue d’intelligence.

    1. C’est remarquablement formulé, merci.
      Il me semble qu’on « fait appel » à ce qu’on appelle par exemple « hasard » – ce qui est déjà difficile à admettre pour un esprit occidental – à défaut d’être en mesure de « faire appel » tout court.
      A vrai dire, cette réflexion m’a été suggérée par un ami dont l’esprit cartésien refusait d’admettre une quelconque utilité dans une opération qui consiste à trier des baguettes de bambou « au hasard ». Le concept même de hasard est en effet purement mental, comme tous les concepts – ceci dit, comme le souligne Osho en s’opposant aux propos de Krishnamurti à propos de l’accès à la pensée pure (si je me souviens bien, je n’ai pas la référence exacte en tête), dès que l’on utilise les mots, on s’adresse au mental. Puisque le hasard apparaît comme un concept, le mental, se sentant compétent, va s’attacher à l’expliquer ou à en démontrer le non fondé. Or cela peut justement être un bon moyen de déjouer les limitations du mental lui-même, qui en cherchant à comprendre quelque chose d’incompréhensible peut finir par lâcher, libérant de l’espace vers un autre niveau de perception. Quand on n’a pas accès à la connaissance spontanée et directe, ce qui est probablement le cas de la grande majorité des individus, réfléchir reste malgré tout un bon moyen de progresser librement sur son chemin ; essayer de comprendre, c’est chercher, et on peut espérer que cela nous rapproche un tout petit peu de la connaissance en favorisant le développement de l’intuition. Combien de scientifiques, à la fin de leur vie, sont revenus à l’évidence de « Dieu » ?

      1. D.I.E.U. c’est un peu comme Doyen Immortel Et Unique. Mister (yang) ou Miss terre (yin) ? Le mystère est en fait tout aussi constant que le changement. Perso j’aime le mystère, il me fait avancer. Nous vivons dans l’illusion et parfois un petit rayon de lumière vient nous éclairer. C’est en général dans ces moments-là qu’on nous dit : « T’es à côté de la plaque ! ». Mais tant pis il vaut mieux parfois être un marginal heureux qu’un de ces précurseur du progrès qui prône le matérialisme, le zapping et la consommation. Le progrès et le bonheur sont aussi parfois comme le bien et le mal. Quand on se donne de la peine on progresse, c’est certain, mais pour être heureux il suffit de s’arrêter un instant et de ressentir de la gratitude pour la vie qui nous est donnée. Alors donnons-nous la peine d’être heureux ! Cela sera un bon point pour l’évolution et tant pis pour le progrès. L’évolution est synonyme de la transformation et du changement. A chaque minute (à peu près) le cerveau refroidit un instant en passant en onde alpha. Cette fréquence est agréable, mais comme on vit à toute vitesse, on la rate à peu près 60 fois par heure. Nous avons donc plus de mille occasions par jour de saisir l’instant magique, mais notre fréquence cérébrale Bêta (le plein potentiel de l’intellect) nous rend incapable de voir la réalité. Que faire ? Les amérindiens disent que l’intellect est l’un des défauts de Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.