Étude d’une date avec le Yi King : le 4 février 2012 à 9 h

Contexte

Calcul de la situation énergétique à la date de samedi 4 février 2012 à 9 h, afin de savoir si les conditions sont favorables aux ateliers « Yi King » et « Art et Mouvement » que j’ai prévus ce jour-là (de la neige est annoncée et je m’inquiète des conditions météo qui peuvent remettre en question l’événement). Étude réalisée et publiée mercredi 1er février 2012, à J-3 (la date prise en compte pour le calcul de la situation est celle prévue pour l’atelier), par temps froid et ensoleillé (quelques flocons de neige tombés la veille n’ont pas tenu).

Je ferai éventuellement un suivi dans les commentaires à la suite de cet article. L’objectif est de s’entraîner à associer l’usage du Yi King, son interprétation et l’observation des phénomènes réels afin d’améliorer notre compréhension globale de la nature, du monde et de nos propres fonctionnements.

Les 5 éléments du modèle énergétique chinoise (illustration)Le thème des ateliers du 4 février s’articule autour des 5 éléments du modèle énergétique chinois (Bois, Feu, Terre, Métal, Eau). Cette étude, présentée ici à l’état d’esquisse, donne une idée de la manière dont les relations systémiques entre les 5 éléments peuvent constituer un niveau de lecture et/ou une aide à l’interprétation d’un tirage du Yi King.

Rappel de début

Tout ce qui suit n’engage que moi, et tout peut être faux.

Je rappelle aussi qu’il s’agit d’une étude sur une date qui, même si cette date est précise, concerne une situation générale. J’essaie d’y trouver des indices par rapport aux facteurs qui me concernent (dont les conditions météo) mais il ne s’agit pas de « prévoir » ce qui va se passer ou le temps qu’il va faire. Le Yi King ne nous dit pas ce que nous devons faire et ne nous dispense pas de faire usage de notre intelligence et de notre bon sens.

Méthode de consultation utilisée

Je calcule cette situation énergétique avec la méthode Hsien Tien (qui fait partie du Yi King dit de la Fleur de Prunier) exposée dans Le Tao du I-Ching de Jou Tsung Hwa. C’est un mode opératoire qui fait penser à la numérologie, où le hasard n’a guère de place dans la détermination des hexagrammes en présence, sinon que j’accepte comme base de calcul une grille de correspondance entre les trigrammes et des numéros que je n’ai pas moyen de vérifier. Je fais donc mon calcul pour le 4 février 2012 à 9 h.

Je n’explique pas ici la méthode de calcul. J’invite le lecteur à ne pas bloquer sur un point qu’il ne comprendrait pas et à suivre le raisonnement général en faisant appel à son imagination.

Le résultat

Hexagrammes 39 et 15 avec principe Ti / Ying - www.tout-se-transforme.com

39, « L’Obstacle » ou « L’Obstruction » qui parle d’une difficulté à avancer (quintessence = hexagramme 64, « Pas encore traversée » ou « Rien n’est à sa place ») et 15, « Se tenir » (à sa place) ou « Humilité ».

Mes premières réactions

D’abord, je suis frappée par le fait que cette association d’hexagrammes, curieusement, est celle sur laquelle « bute » (c’est le cas de le dire, l’hexagramme 39 évoquant une entrave à la marche) une personne qui me consulte de temps en temps – serait-ce dans l’air du temps ? C’est bien possible, la tendance socio-économique globale n’étant pas franchement à l’avancée libre et joyeuse…

Ma première lecture spontanée est la suivante : Même si la situation décrit une entrave à la marche (doublée d’une difficulté à discerner), elle n’est pas forcément défavorable à condition de ne pas vouloir avancer (ou circuler) à tout prix et de savoir se tenir à sa place (en respectant ce qui est possible et le cycle des saisons).

Notons que la première lecture logique (et non analogique) suggèrerait plutôt que comme il y a des difficultés à avancer, il faut rester où on est. Or l’analyse des forces en présence ne va pas forcément dans ce sens.

L’analyse énergétique des forces en présence

Ensuite, je détermine les trigrammes Ti et Yung (voir schéma). Je regarde leurs relations en prenant en compte l’élément correspondant à chaque trigramme (trigrammes Montagne et Terre = élément TERRE donc ils sont « amis », trigramme Eau = élément EAU, contrôlé par la Terre dans le cycle Ko des 5 éléments). Ici, Ti est Montagne (donc TERRE) et contrôle le Yung Eau (élément EAU), soutenu en cela par les deux autres Yung de l’hexagramme de perspective, qui sont également TERRE. Ti contrôle Yung (selon le cycle Ko des 5 éléments) : cela est correct, donc favorable.

Puis je transpose ces informations par rapport à la météo : la neige annoncée est possible (trigramme de l’eau en position extérieure) mais dans une situation Ti/Yung qui fait penser que le danger (symbolisé par l’eau)  est sous contrôle (la TERRE contrôle l’EAU), à condition de rester à sa place (l’élément TERRE est ce qui se trouve au centre, cela désigne aussi un bon sens pragmatique dans les choses du quotidien). Ainsi on limite les risques de désordre inhérents à cette situation (quintessence du 39 = 64 qui incite à éviter les déplacements inutiles). Ceci dit, l’élément EAU peut aussi se manifester sous la forme d’un grand froid, sans précipitations – ce terme de « précipitations » est intéressant car la rencontre des hexagrammes 39 et 15 donne aussi l’idée qu’il ne faut pas se précipiter, alors qui sait si le fort contrôle de l’élément TERRE sur l’élément EAU qui est décrit ici ne signifie pas que la neige va rester présente uniquement sous forme de potentiel, au travers d’un froid intense ? Cela peut aussi évoquer un sol gelé, par la présence d’une EAU immobilisée à la surface de la terre et que fait-on en cas de verglas ? On jette du sable sur le sol pour limiter les risques de glissade.

Ce que j’en déduis

Comment ces informations vont-elles influencer mon organisation ? Cela m’incite à déplacer moins de matériel que ce que je pensais pour la partie créativité de l’après-midi (atelier Art et Mouvement). La créativité (comme le mouvement) relève de l’ élément BOIS qui est actuellement en sommeil car l’hiver est la saison de l’EAU, qui se rappelle à nous dans cette situation. Lors d’un précédent atelier créatif cet hiver, nous avons d’ailleurs honoré cette énergie de saison. La profusion d’objets peut être remplacée par une démarche plus intériorisée, comme le suggère la TERRE (retour au centre), qui évoque aussi le faire, la réalisation concrète. Associée à l’EAU, elle me donne l’idée de relier plus intimement l’atelier Yi King du matin et l’atelier Art et Mouvement de l’après-midi par leur cadre commun (je n’en décris pas les détails pour ménager l’effet de surprise mais j’ai mon idée – ce n’est pas parce que l’élément BOIS se repose en hiver que la créativité doit être absente de nos réflexions et de nos actions…).

Pour ceux qui viennent de loin, il est déconseillé (c’est le bon sens, du reste) de forcer le passage si la route semble obstruée (prendre au sérieux les avertissements si une alerte météo ou routière est donnée). Les hexagrammes en présence ne disent pas de rester chez soi (on aurait eu l’hexagramme 62 pour cela) mais de s’en tenir à ce qui est possible sans forcer.

Du point de vue psychologique ou cognitif, cette étude m’incite à simplifier ma mise en œuvre tout en me tenant à ce que j’ai décidé. Dans l’hexagramme 39, le « blocage » dont il est question concerne surtout des aspects « intérieurs », c’est-à-dire l’importance que l’on donne au problème (le problème étant ici : il y a risque de neige, cela remet-il en question les ateliers de samedi ?) et la manière de se positionner (de prendre sa place, cf. hexagramme 15) vis-à-vis de lui. De plus, l’émotion reliée à l’élément EAU est la peur, et on peut entendre ici un appel à raisonner une peur immodérée en portant plus d’attention et de présence aux petites choses du quotidien (aspects concrets de la TERRE, stabilité de la Montagne) afin d’éviter de se laisser prendre par la moulinette du mental.

La référence aux textes

De plus (et là seulement j’ouvre un livre – en l’occurrence, la traduction du Yi King par Javary), au 5e trait (position de maîtrise de la situation, et ici le trait mutant) de l’hexagramme 39, il est écrit :
« Obstruction en Grand
Des compagnons viennent. »
Ce qui laisse penser que ce sont surtout mes déplacements et démarches (et peut-être mes remises en question) qui sont à limiter et que les personnes concernées trouveront le moyen de venir.

Rappel de fin

Tout ce qui précède n’engage que moi, et tout peut être faux.

Je rappelle aussi qu’il s’agit d’une étude sur une date qui, même si cette date est précise, concerne une situation générale. J’essaie d’y trouver des indices par rapport aux facteurs qui me concernent (dont les conditions météo) mais il ne s’agit pas de « prévoir » ce qui va se passer ou le temps qu’il va faire. Le Yi King ne nous dit pas ce que nous devons faire et ne nous dispense pas de faire usage de notre intelligence et de notre bon sens.

Share Button

9 commentaires sur “Étude d’une date avec le Yi King : le 4 février 2012 à 9 h”

  1. Se tenir par tout temps même en cas d’obstruction.

    Première impression, demander la confirmation à toute personne ayant réservé sa participation.

    Seconde impression il y aura deux attitudes possibles: une disponibilité « coûte que coûte » ou bien un refus avéré.

    1. Bonjour Guy, c’est bien vu et résumé !
      Ce matin (le lendemain donc) au point du jour, il y a un peu de neige ou d’eau gelée sur le sol, que le vent fort et glacé fait voler, et il fait vraiment très froid. Le département est en alerte Orange. A suivre… avec vigilance !

  2. Jeudi 02/02/2012, soirée : Des chutes de neige importantes étaient annoncées pour aujourd’hui. Il a commencé à neiger ce matin vers 8 h mais cela s’est arrêté au bout d’une heure ou deux et la neige n’a pas tenu. Il fait en revanche très froid. Ce soir, le site de Météo France annonce pour les jours à venir un temps nuageux et très froid avec de fortes rafales de vent. Le Vaucluse est (« seulement ») en vigilance jaune, la Drôme et l’Ardèche sont toujours en vigilance orange. A suivre…

  3. Le 4 février sera selon le calendrier solaire taoïste, le premier jour du Rén Chén (dragon d’eau). C’est donc certainement un date clé (mise à part la météo).
    Et H39/15
    大 dà : grande
    蹇 jiǎn : difficulté
    朋 péng : amis
    來 lái : venir

    Cela paraît plutôt bien

    1. Oui Jean-Marc, cela paraît plutôt bien !
      En tout cas, pour ce qui est de la météo, ce vendredi 3 février à 17h53, l’option de tempête de neige semble improbable mais il fait réellement très froid avec un fort vent glacial.
      Je me réjouis de cette rencontre. Je sais qu’elle ne se passera pas tout à fait comme je l’avais prévu initialement mais ce n’en sera peut-être que mieux.

  4. Mdr…
    je lis Sylvie Verbois dans son
     » Classique de la simplicité »:
    39 calendrier archaïque: les tigres commencent à s’accoupler.
    15 calendrier archaïque: l’oie sauvage va vers le nord.

    1. Je ne sais pas si les tigres vont s’accoupler (!) mais pour ce qui est de l’oie sauvage, si elle aime le froid, pas besoin d’aller trop au nord car ça caille drôlement par ici !
      (je me dis soudain que pour le passant non averti, nos échanges doivent vraiment être du chinois !)
      Mais si amis venir, tout aller bien !

  5. Maintenant que la date est passée, voici quelques informations sur la manière dont ça s’est effectivement passé, pour apprendre au travers du rapprochement entre le tirage, son interprétation et les faits :

    – Il n’y a pas eu de neige mais un froid glacial avec un vent violent qui a entraîné une coupure de courant sur tout le secteur (courant rétabli au bout d’une demi-heure environ).
    Ma voiture a peiné à démarrer le matin. J’ai dû insister et elle a bien voulu se mettre en marche. Je ne fus pas la seule sur notre petit groupe à avoir eu ce genre de petite difficulté à démarrer ce jour-là.
    « Amis Venir » disait le 5e trait de l’hexagramme 39 : Une seule personne n’est pas venue et n’a pas prévenu de son désistement. D’un autre côté, une personne qui n’était pas inscrite est venue (celle qui s’interroge sur le 39-15 justement !). Un détail qui a son intérêt par rapport au tirage : cette personne avait prévu d’aller ailleurs mais en a été empêchée ou découragée à cause des complications liées au déplacement (problèmes de train, hébergement inconfortable et froid) ; du coup, étant (restée) sur place, elle a décidé de venir à l’atelier.
    – Mes déplacements ont été un peu pénibles, à cause du vent mais aussi du timing (on a débordé un peu trop le matin, ce qui a réduit mon temps entre les deux ateliers pour faire les aller-retour nécessaires à la mise en place de l’atelier de créativité).
    Une ambiance très conviviale, du fait que certaines personnes, venues d’un peu loin, sont restées déjeuner sur place, rejointes ensuite par les participants de l’après-midi.
    – Une belle dynamique d’échange et de travail, des recherches et réalisations de qualité (les photo seront en ligne prochainement sur http://www.art-mouvement.com dans les Galeries : http://art-mouvement.com/?page_id=204).

    J’ajoute que j’ai beaucoup appris dans cette histoire. La situation m’a incitée à creuser la méthode de la Fleur de Prunier et m’a donné envie de poursuivre cette exploration. J’ai réalisé, comme cela m’arrive régulièrement pour les perceptions énergétiques et les techniques liées à l’art du toucher, que mes intuitions et découvertes empiriques pouvaient être vérifiées par des techniques répertoriées.

    Je constate une fois de plus que, de même que « le maître arrive lorsque l’élève est prêt », le livre s’ouvre aux pages que l’on est capable de comprendre, une fois que l’on a suffisamment cherché. Du moins en est-il ainsi en ce qui me concerne. Ainsi, dans cette situation, je suis arrivée à une compréhension spontanée de textes qui me paraissaient ou m’auraient paru obscurs peu de temps auparavant.

    C’est après l’atelier que j’ai découvert que les indications météorologiques des hexagrammes sont répertoriées dans un livre que j’avais sur mes rayonnages et que je n’avais pas pris le temps de lire : Numérologie et Yi King de Da Liu (j’en avais un a priori négatif à cause de ma déception à la lecture de Taï Chi Chuan et Yi King, du même auteur). Selon cette grille, l’hexagramme 39 correspond à « brouillard, nuages, pluie, neige » et l’hexagramme 15 à « parfois nuageux » (en hiver) ! Comme quoi, la méthode d’interprétation que l’on retient pour une étude modifie le sens, et sans doute que le « hasard » nous inspire aussi dans ce choix. Notons que Da Liu, dans cet ouvrage, parle des techniques « divinatoires » (il faudra revenir sur le sens de ce mot) dont fait partie la méthode que j’ai utilisée pour mon analyse. Je trouve les formulations de cet auteur peu claires mais je me donnerai la peine d’une étude attentive de cet ouvrage, qui me semble avoir des éclairages à m’apporter aujourd’hui.

    J’ai commandé quelques autres ouvrages dans lesquels j’espère trouver aussi des éléments d’information sur ces techniques d’interprétation : le Takashima Ekidan et Le Livre de la simplicité : Yi jing taoïste de Zu-Hui Yang. J’en intègrerai les références exactes dans la Bibliographie après lecture. Il est remarquable qu’il soit si malaisé de trouver des informations claires et complètes sur ces méthodes d’utilisation et d’interprétation des hexagrammes, alors que la littérature sur le Yi King abonde. Je trouve étrange qu’on ait consacré tant d’encre à commenter un texte qui échappe en grande partie à toute personne qui ne maîtrise pas le chinois, c’est-à-dire la très grande majorité des personnes qui s’intéressent au Yi King ; ou alors il s’agit d’un choix des éditeurs, en lien avec le cartésianisme intellectuel de l’esprit occidental ; ou encore, c’est que les vrais secrets sont malgré tout bien gardés, ce qui, ultimement, est peut-être juste : l’effort de pénétration du sens reste nécessaire, ce qui garantit peut-être le monde du mésusage qui pourrait être fait du relatif pouvoir que donne la compréhension des mécanismes qui sous-tendent son agencement.

  6. Ce jour ( 4 février) j’écrivais à propos d’hexagrammes que je dépose chaque jour….. qu’une association des 12 et 45 apportait un petit « plus » à cette rencontre de ce samedi.

    je déposais ceci:

     » Que dire de cette association des hexas 12 et 45
    que les extrêmes Yin et Yang sont à leur paroxysme
    c’est l’expression pleine de l’unicité malgré tout,
    puisque arrivé à ce paroxysme il ( le yin ou le yang) rejoint son  » compagnon  » contraire-complément;
    et si la réunion de gens en plus est au rendez-vous;
    quoi de plus beau que d’exprimer ce point à atteindre,
    basculement naturel des changements. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.