Stage Yi King du 15 mars 2015 à Avignon :
Observation et connaissance de soi avec le Yi King

Le Yi King : un système en mouvement(s) Un hexagramme est comme un arrêt sur image : il s’agit certes d’une figure puisque composée de traits a priori immobiles, mais cette immobilité n’est qu’apparente car l’hexagramme est un mouvement, l’instantané d’une transformation en cours qu’il (pré)figure et modélise (voir Dix mille transformations : un mouvement pour en […]

Lire la suite...

Dualité, trinité – vers un état d’unité ?

Dans la suite des Trois grandes lois de l’univers, voici encore un petit mémo des « règles de trois ». On retrouve souvent, dans les philosophies de tous bords, des idées qui vont par trois, et aussi l’idée d’un troisième terme qui permettrait de réaliser l’unité au travers de – et par-delà – l’expérience de la dualité. […]

Lire la suite...

Les trois grandes lois de l’univers

Le Yi King décrit la manière dont les situations sont susceptibles d’évoluer, à travers les flux énergétiques qui sous-tendent le monde. L’univers est modelé par l’énergie – en fait, tout est énergie. La pensée est énergie. L’homme est créateur : par nos actes, nos paroles et nos pensées, nous transformons l’énergie et nous créons des […]

Lire la suite...

La signification des traits (première partie)

Je partage ici, à toutes fins utiles, ce que j’ai répondu à une personne qui me demandait récemment quelle était la signification des différents traits dans la structure de l’hexagramme. Je trouve plus simple et surtout plus juste d’aborder ce sujet à l’oral, parce que cela permet d’éviter un certain manichéisme (ou une simplification excessive) […]

Lire la suite...

Le ciel antérieur : construction mentale politiquement correcte ou temps zéro du processus d’élaboration de l’être ?

Les trigrammes sont des figures composées de trois traits de polarité Yin ou Yang. Ils sont au nombre de huit, correspondant aux huit « forces » à l’œuvre dans la nature. Force est ici à prendre au sens de mouvement énergétique ; les unités sémantiques du modèle systémique chinois, que notre esprit occidental a tendance à figer […]

Lire la suite...

Puissance, pouvoir, ego

Avant-propos. Aborder les concepts et les principes par groupes de 3 présente un avantage non négligeable par rapport à l’association par 2 : c’est une manière de déjouer la tentation de voir partout des couples d’opposés complémentaires et d’entretenir ainsi une vision erronée d’un monde bâti sur une multitude de faux couples Yin Yang. A […]

Lire la suite...

Le brûle-parfum ou tentative de lecture énergétique d’un objet

Un ami m’a offert un brûle-parfum qui vient de trouver sa place – provisoire, il va de soi. En cherchant à arranger la composition décorative à laquelle il contribue, j’observai que les cinq éléments étaient presque réunis en lui : Le feu, évidemment (la bougie). Le métal : l’arceau métallique. La terre : les petits […]

Lire la suite...

Hexagrammes 48, 49, 50 : comment passer de l’eau au feu ?

J’aborde depuis un certain temps les hexagrammes par triolets (trois pas trois, dans leur ordre de succession) lorsque je cherche à saisir le sens d’un hexagramme et de ses transformations. Cette dernière année, je me suis intéressée de près au triolet des hexagrammes 48, 49 et 50, parallèlement à une réflexion sur la problématique énergétique […]

Lire la suite...

Dix mille transformations : un mouvement

Un hexagramme est comme un arrêt sur image : il s’agit certes d’une figure puisque composée de traits a priori immobiles, mais cette immobilité n’est qu’apparente car l’hexagramme est un mouvement, l’instantané d’une transformation en cours qu’il (pré)figure. De multiples illustrations de cette immobilité mobile peuvent être trouvées dans l’histoire de l’art : la chronophotographie […]

Lire la suite...

Temps, temporalité, temporisation

En prolongement de l’atelier Yi King du 1O mai à Avignon, voici quelques éléments de réflexion issus d’un texte passionnant écrit par Thomas Cleary en introduction à sa traduction du Yi King de Lieou Yi-Ming (version taoïste qui fait écho au Secret de la Fleur d’or dont nous devons également une traduction du chinois vers […]

Lire la suite...

Vide en plénitude

À méditer, ou simplement pour rêver un peu, en prolongement de l’atelier du 29 mars à Avignon au cours duquel nous avons abordé les origines de la manifestation et le mariage nécessaire entre Yin et Yang pour que quelque chose soit, voici le très poétique chapitre 11 du Tao Te King de Lao Tseu dans […]

Lire la suite...

Étude, positionnement, transmission

En attendant la soirée découverte du 8 mars prochain à Avignon, voici quelques mots sur le Yi King. Le Yi King est fondamentalement un livre de sagesse. Livre. Sagesse. Deux mots-clés qui retiennent d’emblée l’attention de qui se passionne pour le livr, l’écriture, les questions philosophiques. Cette notion de sagesse véhiculée par le Livre des […]

Lire la suite...